Fonctionnement d’une cigarette électronique de A à Z

La cigarette électronique ou e-cigarette est un appareil qui sert à produire de la vapeur qui peut être inhalée. Celle-ci s’obtient par le réchauffement doux de l’e-liquide. Cet appareil permet de fumer autrement et d’une meilleure manière. En effet, la vapeur de l’e-cigarette est moins nocive que la fumée de la cigarette traditionnelle. Aussi, il est plus recommandé aux fumeurs, de nos jours, d’utiliser la cigarette électronique. Ceci dit, comment celle-ci fonctionne-t-elle ?

Qu’est-ce que la cigarette électronique ? À quoi sert-elle ?

La cigarette électronique est aussi appelée vapoteuse, vaporette ou vaporisateur personnel. Elle sert à vapoter. En effet, c’est un dispositif qui sert à inhaler de la vapeur. Cette dernière est obtenue par un échauffement doux, sans combustion, d’un liquide aromatisé. De plus, cette vapeur ressemble visiblement à la fumée qui se forme par combustion du tabac.

En réalité, vapoter ce n’est pas fumer. En effet, la vapeur produite par une vapoteuse n’est pas toxique à la santé comme l’est le tabac. Ainsi, l’e-cigarette est de plus en plus utilisée comme alternative pour lutter contre le tabagisme.

Par ailleurs, la cigarette électronique est un dispositif qui a déjà permis à 1 million de fumeurs de se sevrer du tabac. L’appareil a donc fait ses preuves. D’ailleurs, la plupart des gens qui en ont fait l’expérience affirment avoir constaté la disparition de certains signes. Parmi ces signes qui les indisposaient, il y a l’essoufflement et la toux matinale. Il y a également le teint cireux et la mauvaise haleine.

Quel est le mode de fonctionnement d'une cigarette électronique

Quel est le mode de fonctionnement d’une cigarette électronique ?

En général, une cigarette électronique est composée de plusieurs parties qui peuvent être décomposées ou réunies. Tout dépend du modèle de l’appareil. Les parties essentielles de l’e-cigarette sont :

  • la batterie
  • la résistance
  • le réservoir
  • le drip tip.

La résistance, le réservoir et le drip tip sont trois parties dont l’ensemble forme le clearomiseur. Celui-ci est généralement transparent, afin de vous permettre de contrôler aisément la quantité restante de votre e-liquide.

En outre, le fonctionnement de l’appareil est plutôt simple. En effet, la batterie envoie du courant à travers la résistance qui va échauffer l’e-liquide contenu dans le réservoir. Ainsi, ce liquide est transformé en vapeur qu’on peut inhaler à travers le drip tip.

Qu'est-ce que la cigarette électronique

Quel est le rôle de chaque composant d’une cigarette électronique ?

Comme tout appareil électronique, la cigarette électronique est composée de nombreux éléments qui assurent des fonctions bien précises.

  • La batterie

Cet élément est essentiel au bon fonctionnement de votre appareil. En effet, c’est lui qui fournit l’électricité qui sert à faire chauffer puis évaporer le liquide de l’e-cigarette. Il existe plusieurs modèles de batterie avec différentes tailles et formes. La majorité de ceux-ci est rechargeable. Ainsi, la capacité de la batterie est importante. D’ailleurs, il faut savoir que cette capacité s’exprime en mA/h soit en milliampère par heure. De plus, plus elle est importante, moins souvent vous avez à recharger votre batterie, ce qui est plutôt pratique.

Ainsi, vous avez des batteries de 650, 900, 1 300 ou 2 200 mA/h. Par ailleurs, tous les modèles possèdent un interrupteur qui permet d’alimenter la résistance en électricité. Il suffit alors d’appuyer sur cet interrupteur également appelé « switch ».

De façon générale, utiliser une e-cigarette avec une batterie de 650 mA/h d’autonomie, correspond à la consommation de 10 cigarettes normales. Évidemment, il faut tenir compte du clearomiseur de l’appareil. De plus, pour une nouvelle consommation équivalente à la précédente, il faudra recharger l’appareil pendant 2 heures. Alors, si vous utilisez un paquet de cigarettes par jour, une telle batterie ne vous convient pas pour vapoter au cours de la journée. Ainsi, la capacité de la batterie de votre dispositif est à toujours prendre en compte.

Quel est le rôle de chaque composant d'une cigarette électronique

  • La résistance

Ce composant de l’e-cigarette est formé d’un fil résistif et d’une mèche imbibée d’e-liquide. En général, le fil résistif est en Kanthal et constitue la partie qui chauffe.

Pour utiliser votre vapoteuse, vous devez appuyer sur le bouton qui se trouve sur sa batterie. Cette dernière fournit alors de l’électricité, exprimée en volt, à la résistance, en passant dans le fil résistif. Alors, ce dernier chauffe. Il peut également rougir.

Quant à la mèche imbibée d’e-liquide, elle est directement en contact avec le fil résistif. De plus, son rôle est de permettre l’évaporation du liquide contenu dans la cigarette, lorsque le fil chauffe. Il faut noter qu’elle peut être faite de fibres de silice ou de coton organique.

En outre, en fonction du modèle de clearomiseur que vous avez, la résistance peut se situer en bas ou en haut du réservoir. Dans le premier cas, elle baigne dans l’e-liquide de sorte que sa mèche soit mieux imbibée. Ainsi, vous ne ressentez pas de goût de brûlé en vapotant.

Dans le second cas, la résistance favorise la production d’une vapeur plus chaude. Alors, le vapoteur risque de ressentir un goût de brûlé en utilisant l’appareil.

Par ailleurs, la résistance, encore appelée coil, est une partie consommable de votre appareil. Ainsi, il faut régulièrement la changer. À cet effet, il est recommandé d’effectuer son changement tous les 50 ml d’e-liquide.

  • Le réservoir

Cette partie de votre cigarette électronique est un récipient qui contient l’e-liquide ainsi que la résistance. Elle peut être en plastique ou en verre.

  • Le drip tip

Ce composant est l’embout qui permet d’aspirer la vapeur de votre appareil. Il est donc destiné à être mis en bouche. Il constitue l’équivalent du filtre de la cigarette normale et existe en divers matériaux. Il peut avoir différentes formes.

Avec la cigarette électronique, vous aspirez la vapeur produite comme cela se fait sur une cigarette traditionnelle. En outre, le dispositif a un capteur qui détecte l’aspiration. Il possède aussi un microprocesseur chargé d’activer sa batterie. C’est cette dernière qui fait chauffer l’ioniseur de l’appareil afin que la vapeur à inhaler soit diffusée.

Dans le but d’imiter les braises d’une cigarette normale, la cigarette électronique possède une LED. Celle-ci s’allume lorsqu’on utilise l’appareil.

Enfin, vous devez savoir que le tabac contient des particules et substances toxiques à la santé. De ce fait, il est souvent conseillé d’éviter d’en consommer. Pourtant, il arrive qu’on en ait tellement déjà pris l’habitude qu’on soit devenu dépendant. Dans ce cas, la cigarette électronique est très efficace pour pratiquer le sevrage tabagique. En effet, elle vous procure, sans tabac, les mêmes sensations que celles dont vous raffolez avec une cigarette normale. En réalité, vous pouvez aromatiser sa vapeur avec un des nombreux arômes du tabac. Ainsi, la seule différence est que vous pouvez choisir d’inhaler cette fois-ci quelque chose qui n’est pas toxique.

Vous devrez également prendre votre temps avant d’adopter votre cigarette électronique. En fonction de vos goûts et de vos besoins, vous devrez tenir compte des caractéristiques des cigarettes électroniques pour choisir la mieux adaptée pour vous.